Ma Ananda Moyi

Mâ Ananda Moyi

Ou la passion de Jean-Jacques Enjalbert

Située à Cordes sur Ciel, la maison de Jean Jacques est ouverte au public. Il y expose ses oeuvres, et partage son regard sur ses réalisations. Mais pas seulement… .
… / … On hésite tout abord à entrer! La petite porte, située sur le coté et qui donne sur la place couverte de Cordes sur Ciel, est grande ouverte et découvre une petite entrée sombre. On passe la tête, et sans savoir que le lieu est public, on a déjà l’envie d’entrer. Une jambe, puis l’autre, et les yeux se font à l’obscurité. Une photographie noir et blanc encadrée attire le regard. Le portrait de cette femme amène gracieusement à franchir le seuil de la porte, et nous invite à déambuler dans ce lieu étrange. Ce que l’on découvre est à mon sens propre à chacun en fonction de sa sensibilité.
… /…
Partout, dans chaque pièce visitée, la présence de Ma Ananda Moyi à travers des photos, et des écrits.  Sur les murs, les meubles, le portrait jamais trop grand de cette femme adulée et respectée par de nombreux fidèles.
Les meubles, les chaises disposées, comme s’ils venaient tout juste d’être quitter! Cette maison vit, est habitée, mais toujours personne dans les couloirs pour en témoigner. La présence de cette femme se matérialise alors! L’atmosphère est chaleureuse et étonnante, troublante. Et c’est sur la pointe des pieds, calmement, dans un silence aussi respectueux que celui d’un sanctuaire, que l’on visite les lieux. Pour ne pas déranger le repos de Ma Ananda Moyi.